IMV

Institut des métiers de la ville

  • ile de france imv
  • idmdlv
  • logo Paris region

Formation : La concertation dans les projets d’urbanisme

Du 03 au 07 décembre 2007

Formatrice : Valérie MANCRET-TAYLOR, Responsable de la mission SDRIF, Unité aménagement durable, conseil régional d’Île-de-France

L’approche participative, ou plutôt la concertation, fait l’objet de certains textes juridiques et réglementaires du Vietnam. Néanmoins, il s’agit de dispositions assez sommaires. Les prescriptions mentionnées en effet dans les articles 15, 19 et 23 de la Loi de la Construction, le Décret No08 du Gouvernement vietnamien ou la Circulaire No15 du Ministère de la Construction imposent de façon très générale la consultation des organismes de compétences concernés et des habitants impliqués dans le site à aménager. Cela explique l’efficacité limitée et la modeste diversité de la concertation dans l’élaboration de documents d’urbanisme.

L’IMV a organisé cette formation sur la demande du Service de l’Urbanisme et de l’Architecture de Hanoi, afin de favoriser l’accès de professionnels de la Ville de Hanoi et du Ministère de la Construction à des pratiques de concertation menées en France. Les stagiaires étaient des urbanistes et ingénieurs de l’Institut National de la Planification Urbaine et Rurale relevant du Ministère de la Construction, du Service de l’Urbanisme et de l’Architecture de Hanoi et de l’Institut de l’Urbanisme et de la Construction de Hanoi.

Lors des séances théoriques, la formatrice a illustré les différents aspects de la concertation par les actions menées dans le cadre de la révision en cours du Schéma Directeur de la région Île-de-France. Les ateliers des deux derniers jours ont porté sur deux cas vietnamiens. Le premier est le Schéma directeur régional de Hanoi pour lequel les stagiaires ont cherché à adapter les pratiques françaises pour formuler des solutions permettant une concertation entre les huit provinces dans la région de Hanoi. Le deuxième est le projet d’aménagement des deux rives du fleuve Rouge, lequel a fait l’objet de vifs débats dans la presse, notamment sur les modalités de concertation avec les quelques 170 000 personnes directement concernées. Les stagiaires ont été amenés à proposer des formes de concertation pour ces dernières mais aussi plus largement pour l’ensemble de la population de Hanoi, puisque ce projet modifie radicalement la relation de la ville au fleuve.

 

 

Fermer