IMV

Institut des métiers de la ville

  • ile de france imv
  • idmdlv
  • logo Paris region

Réorganisation institutionnelle des transports de Hanoi

Depuis le début des années 2000, le Comité populaire de Hanoi a décidé de développer massivement les transports publics, afin de lutter contre les problèmes de congestion et les nuisances inhérentes à un système de transport dominé par les modes de transport individuels.

Pour mener à bien cette stratégie, en complément d’un important investissement financier, l’organisation institutionnelle du secteur a été modifiée :

  • les entreprises de transport public ont été regroupées au sein de la Compagnie "Hanoi TRANSERCO" pour unifier le réseau,
  • une autorité organisatrice embryonnaire sous le contrôle du Comité populaire a été créée : le Centre de Gestion des Bus (TRAMOC).
  • un système de contractualisation entre le centre de gestion des bus et la compagnie exploitante a été mis en place afin de fixer l’offre demandée par la ville et la subvention d’exploitation octroyée.

L’IMV soutient ce mode d’organisation proche du fonctionnement français et européen, lequel  permet de donner les moyens à la municipalité de définir et de faire appliquer sa politique de transport.

Ainsi les projets européens Asia Trans et Eco Trans menés entre 2002 et 2008 visaient à renforcer les compétences de TRAMOC, afin d’en faire une Autorité Organisatrice forte.

L’IMV a participé à la réflexion sur l’évolution de l’organisation institutionnelle des transports en menant les actions suivantes :

    • 2005 : réalisation et remise aux autorités municipales d’un rapport sur « le fonctionnement de l’autorité organisatrice des transports de la région Île-de-France au regard du contexte hanoien ».
    • 2004 : organisation d’un séminaire sur les relations AOT/exploitants dans le cadre du projet AsiaTrans.

Mission d’étude sur le fonctionnement des autorités organisatrices de transport (AOT):

L’IMV a organisé pendant une semaine, une mission en France avec les participants suivants :

  • HA VAN QUE, directeur des relations internationales, chef de délégation
  • TRAN DANH LOI, directeur-adjoint du service des transports et travaux publics.
  • TRAN THANH SON : comité de gestion personnel, parti communiste de Hanoi.
  • PHUNG MINH SON : cabinet du service de l’intérieur
  • NGUYEN VAN BAN : cabinet du PCV
  • LUU XUAN HUNG, directeur adjoint de l’Autorité de développement du transport collectif à Hanoi.
  • WALTER MOLT, expert projet Ecotrans
  • DO THI THU, chargée de mission, direction des relations internationales

La ville de Hanoi avait la volonté de créer une autorité organisatrice des transports, afin de coordonner les différents exploitants de bus, métro et trains régionaux dans les années à venir. Elle a donc souhaité organiser une mission à la fois technique et politique pour réfléchir sur la réorganisation institutionnelle à effectuer au sein du Comité populaire de Hanoi. A Paris, la délégation a rencontré le directeur de l’Unité aménagement durable, Jean-Claude Gaillot et la directrice du Syndicats des Transports de la région Île-de-France, Sophie Mougard. Des réunions portant sur l’organisation et le fonctionnement des AOT ont été organisées avec M. Yves Robin-Prévallée du STIF et M. Raymond Maubois, consultant transport public. 

La délégation s’est ensuite rendue à Lyon pour connaître le fonctionnement du SYSTRAL (syndicat mixte des transports pour le Rhône et l’agglomération lyonnaise) et rencontrer son président, Bernard Rivalta, lors d’une réunion conjointe avec une délégation de HCMV invitée par le centre de prospective et d’études urbaines (PADDI, coopération Rhône-Alpes et HCMV). Une visite des différents modes de TC de l’agglomération lyonnaise (bus, tramway, métro) a été organisée par la société exploitante du réseau. Ces différentes rencontres ont permis aux membres de la délégation de comparer les types d’organisation en fonction des configurations géographiques, politiques et économiques des deux agglomérations et d’en tirer des enseignements pour leur projet similaire à Hanoi.

La création d’ici 2020 d’un réseau de quatre lignes de métro (dont la ligne pilote n°3) va entraîner d’importants bouleversements dans le secteur des transports, nécessitant une évolution de l’organisation institutionnelle actuelle (intégration des réseaux de bus et de Métro, politique tarifaire, politique de stationnement…). Fort de sa connaissance du contexte vietnamien et sa capacité à mobiliser des experts franciliens, l’IMV accompagne la ville de Hanoi dans sa réflexion sur ces questions.

 

Fermer