IMV

Institut des métiers de la ville

  • ile de france imv
  • idmdlv
  • logo Paris region

Classement de la citadelle de Hanoi au Patrimoine Mondial de l’UNESCO

2007-2010

La citadelle de Hanoi, Thang Long, est le lieu du pouvoir politique, administratif et militaire depuis que la ville est la capitale du Vietnam. Véritable palimpseste de l’autorité en place, la citadelle fut à tour de rôle : Cité interdite pendant la période impériale ; lieu du palais du gouverneur régional puis provincial lorsque Hanoi fut déchue de son statut de capitale de l’Empire ; siège de l’administration coloniale pendant la présence française ; enfin espace central du gouvernement de la République socialiste du Vietnam depuis l’indépendance.

Actuellement, la citadelle de Thang Long fait l’objet d’un intérêt patrimonial majoritairement orienté vers la valorisation de sa grandeur impériale. Cependant, la représentativité symbolique des pouvoirs qui s’y sont succédé reste un atout majeur de ce site.

En 2007, le Comité régional du tourisme d’Île-de-France (CRT) et le Comité populaire de Hanoi ont lancé un programme, qui avait pour objectif d’apporter aux autorités vietnamiennes un appui technique dans le but de renforcer la mise en valeur touristique et la protection du patrimoine culturel de Hanoi.

La coopération s’est alors concentrée sur le soutien à la candidature du site de Thang Long à l’inscription sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO (Plan de gestion général et touristique), les actions ont été menées en partenariat étroit avec le Centre de préservation et de gestion des citadelles de Thang Long et Co Loa (Centre Thang Long Co Loa).

Dans cette optique, le CRT a organisé deux missions à Hanoi en avril et novembre 2008, pour participer à la rédaction du plan de gestion général et touristique du dossier UNESCO.

Entre juillet et octobre, une étude complémentaire a été réalisée pour l’IMV par le bureau d’étude RC Heritage. Cette étude a permis de combler un vide dans la constitution du dossier, en proposant un plan de rénovation et d’aménagement des espaces publics de la citadelle. Le 31 janvier 2009, Le dossier a été soumis au Centre du Patrimoine mondial et validé depuis lors.

Plan de rénovation et d’aménagement des espaces publics de la citadelle

Simone Ricca et François Christofoli,architectes et urbanistes de la société RC Heritage ont réalisé pour le compte du CRT une mission visant à compléter le dossier de candidature de la citadelle au Patrimoine mondial de l’UNESCO. En effet, la zone sud et la zone nord de la citadelle, inaccessibles jusqu’à récemment car occupées par le ministère de la Défense, n’avaient pu faire l’objet d’analyses détaillés dans le dossier élaboré en 2008 et soumis à l’UNESCO en janvier 2009.

Elles ont été rétrocédées au Comité populaire en octobre 2009 et les experts envoyés par le CRT en novembre de la même année ont pu les visiter, en faire un relevé patrimonial exhaustif et en proposer un parti d’aménagement. Leur étude a été ajoutée au dossier de candidature par le Comité populaire de Hanoi en février 2010.

Visite de la citadelle de Thang Long – Hanoi 

Le 1er novembre 2010, Jean-Paul Huchon et la délégation de la région Île-de-Franceont été accueillis par la vice-présidente du Comité populaire de Hanoi, Mme Ngo Thi Thanh Hang et le directeur du Centre de préservation et de gestion des citadelles de Thang Long et Co Loa, pour une visite du site archéologique et des bâtiments conservés de la citadelle. La visite du musée a été commentée par Olivier Tessier, maître de conférences à l’EFEO de Hanoi.

Les deux parties se sont félicitées de l’inscription de la citadelle au patrimoine mondial en août 2010, et ont convenu de prolonger leur coopération pour élaborer des programmes de conservation et de valorisation des bâtiments destinés à l'accueil des visiteurs des sites ainsi que la restauration d'un bâtiment.

Manuel de restauration de la Citadelle

Une mission technique, menée en décembre 2009, consistait à étudier en détail les bâtiments français dans le site de l’ancienne Citadelle de Hanoi afin de formuler des recommandations de restauration adaptées ; sous la forme d’un manuel de restauration destiné aux professionnels vietnamiens.

 

Fermer