IMV

Institut des métiers de la ville

  • ile de france imv
  • idmdlv
  • logo Paris region

Construction d’une station semi-collective de traitement des eaux usées - commune de Kieu Ky

2008-2010

Une activité artisanale intense et des fosses sceptiques non entretenues sont la cause d’une importante pollution des eaux de surface du village de Kieu Ky. Face à ce constat, l’IMV a proposé de réaliser une station de traitement adaptée au contexte de l’habitat périurbain dense de Kiêu Ky.

Des études ont été réalisées en 2008 par East Vietnam et l’ONG allemande Borda, permettant de retenir une technologie de traitement aérobie, et anaérobie par des bactéries puis par des plantes. Il s’agit d’un Ouvrage Décentralisé de Traitement des Eaux Usées, appelé DEWATS.

Sollicitée par l’IMV, la Banque Asiatique de Développement a apporté un cofinancement pour les études et les travaux de la station.

En Janvier 2009, le projet est réalisé mais la construction n’a pas permis de raccorder autant de foyers que le prévoyait le projet. En effet, il s’est avéré que le système n’était pas entièrement adapté à la réalité du terrain. En 2010, il a été décidé de reprendre les travaux pour améliorer le fonctionnement du DEWATS et le raccorder au réseau unitaire.

Un an plus tard, le fonctionnement du DEWATS a été transféré à la SAEGL qui réalise désormais l’entretien du système. Cet entretien est assuré grâce à la mise en place d’un système de cotisation par le Village de Kieu Ky .

En parallèle et depuis 2010, l’école primaire bénéficie d’un système d’assainissement qui devient un modèle pour les écoles du District de Gia Lam. En effet, Hanoi connaît plus que jamais de grandes difficultés pour traiter les problèmes de pollution (déchets et eaux usées) dans les secteurs périurbains, sujets à de grandes mutations économiques et spatiales. Les districts situés à l’ouest sont emblématiques de cet enjeu pour l’avenir de Hanoi, ils doivent faire l’objet de mesures environnementales strictes pour protéger leur écosystème fragile dans la zone d’épandage des crues du fleuve Rouge.

La région Île-de-France et ses partenaires souhaitent tirer les expériences des projets réalisés dans les villages de Gia Lâm pour étudier des solutions techniques qui seraient propres à répondre aux pollutions spécifiques aux zones périurbaines, notamment des villages des métiers de l’ancienne province de Ha Tây, et de réaliser des projets d’infrastructures pilotes. La région souhaite présenter et proposer des solutions et des méthodes éprouvées en Île-de-France, portées par les entreprises de la région, particulièrement compétentes dans le domaine de l’environnement.

Fermer