IMV

Institut des métiers de la ville

  • ile de france imv
  • idmdlv
  • logo Paris region

Tri des déchets solides et compostage

Le 17 octobre 2009, la vice-présidente de la région Île-de-France, l’IMV et le Comité populaire du District de Gia Lam ont officiellement lancé ce projet pilote, dont le financement a été assuré de manière équilibrée entre la partie vietnamienne (50%) et la région Île-de-France (50%).

Trois communes pilotes (Trâu Quy, Duong Xa et Co Bi) ont été choisies, en fonction de leurs caractéristiques socio-économiques, de leurs capacités à gérer les déchets solides et de la nature de ces déchets. La zone regroupait près de 9.000 foyers bénéficiaires et recevait un arrivage journalier de 26 tonnes de déchets (dont au moins 45% sont fermentescibles). Il s’agissait donc d’une zone de grande production de déchets, notamment organiques, ce qui a permis d’avoir un impact significatif sur le fonctionnement de l’usine de compostage.

Première action

Distribution de poubelles de tri des déchets dans le village-test de Hoi (commune de Co Bi) afin d’évaluer la capacité des foyers à trier les déchets. En se basant sur les premiers résultats obtenus dans ce village, il a été décidé de distribuer gratuitement deux poubelles, (une verte pour les déchets organiques et une orange pour les déchets inorganiques) à chaque foyer localisé dans les communes pilotes.

Séminaire de formation au tri des déchets

Réalisé sur 3 jours par commune a été organisé avec l’objectif de former :

  • les collecteurs, à la collecte des déchets triés et aux méthodes de protection sanitaire;
  • les animateurs (Information, Education, Communication) aux méthodes de sensibilisation auprès des foyers ;
  • les autorités locales à l’établissement des conventions communales sur la gestion des déchets (responsables des communes, chefs de village et chefs des organisations de masse).

Cette formation a été suivie avec 100% de présence chez les collecteurs et plus de 90% de présence pour les chefs de villages et les autres organisations partenaires.

Compte - tenu des bons résultats obtenus lors de la première phase du projet, l’IMV et le district de Gia Lâm ont décidé d’élargir le champ d’action du projet à trois nouvelles communes : Bat Trang, Da Ton, et Kieu Ky.

Extension du dispositif  à Bat Trang, Da Ton et Kieu Ky

A partir d’octobre 2010, le tri des déchets a été mis en place à Bat Trang, 25 animatrices de l’Union des femmes et 15 collecteurs de déchets ont été formés pour en assurer sa mise en œuvre. La commune a également été dotée de poubelles de tri publiques et chaque foyer a reçu deux poubelles individuelles. 

La mise en place du « tri des déchets » a été évaluée en Août 2010, grâce à un bilan pondéral. Ce bilan consiste à peser tous les déchets récoltés dans les 6 communes du tri pendant 2 jours (un jour de collecte des déchets organiques et un jour de collecte des déchets inorganiques).

 untitled

D’après ce tableau, on remarque que les communes récemment sensibilisées, on tendance a mieux trier leurs déchets que les communes qui participe au tri depuis plus longtemps. Les résultats montrent également que le tri est devenu une réalité quotidienne dans ces 6 communes. Cependant, l’objectif du projet est d’atteindre une proportion égale de déchets organiques et inorganiques (la caractérisation des déchets réalisés durant l’expertise du procédé de compostage a montré que 68% des déchets étaient organiques).

L’ONG EAST a donc mené plusieurs campagnes d’information pour l’ensemble de la zone de tri de Gia Lam, afin de rappeler l’importance du tri. Un film documentaire a également été tourné et diffusé dans les comités populaires, au cours des réunions d’animateurs, dans les réunions des unions de masse, dans les collèges et les lycées.

Fermer