IMV

Institut des métiers de la ville

  • ile de france imv
  • idmdlv
  • logo Paris region

aménagement urbain contextuel # Atelier

This content has not been translated yet. You can visit the original page here.

Du 18 février au 11 mars 2017, comme chaque année depuis 2013, l’IMV a accueilli 7 étudiants du DSA « Architecture du Territoire » de l’école natioanle supérieure d’Architecture de Paris-Belleville (ENSA-PB) dans le cadre d’un atelier organisé en partenariat avec l'Université d’Architecture de Hanoi et le HUPI (Hanoi Urban Planning Institute).

Ces étudiants et leurs professeurs se sont associés aux étudiants vietnamiens et aux enseignants du DPEA de l'université d’Architecture de Hanoi (HAU), ainsi qu’à quelques membres  du HUPI dans une démarche mêlant observation de terrain et élaboration de propositions de projets, autour du thème général de l’aménagement urbain contextuel.

L’urbanisation rapide des villes en développement telles que Hanoi fait en général peu de cas des éléments existants, invoquant les nécessités du développement et la modernité des projets proposés. Plusieurs scandales environnementaux liés à des projets d’industrialisation ou d’urbanisation ont récemment éclatés au Vietnam. Comment proposer des aménagements urbains, modernes et innovants qui soient cohérant avec leur environnement, non pas basés sur la rupture, mais l’intégration ? Pour ce faire, nous proposons une approche contextuelle du projet urbain. L’atelier est l’occasion de tester une méthode de projet utilisant l’existant en faveur d’un projet plus intégré, pour tenter un meilleur développement urbain. Le but étant de montrer que penser, dès la conception un projet intégré et contextuel est un facteur de monter en qualité.

Le site retenu comme support de ce travail est situé dans le district de Đông Anh, au nord du fleuve Rouge, entre le nouveau pont Nhật Tân et l’aéroport international de Noi Bai. Ce secteur a pris une importance considérable dans la dynamique urbaine de Hanoi depuis l’extension de l’aéroport international, la construction du nouveau pont Nhât Tân et de l’autoroute reliant ces deux pôles – le tout inauguré en janvier 2015. Les autorités affichent pour ce secteur des objectifs de développement en termes urbains et économiques, avec la volonté de créer un secteur administratif, des pôles commerciaux et de loisirs et un centre industriel de pointe aux portes de Hanoi.

Cette zone porte également d’autres enjeux moins médiatisés, notamment une forte valeur environnementale avec une vaste zone humide et un large territoire essentiellement agricole entre la digue et le fleuve. On y perçoit également la présence d’éléments historiques, sociaux  et culturels forts, comme la citadelle de Co Loa à l’est et les villages anciens avec leurs formes particulières, leurs habitants et leurs activités économiques (largement agricoles).

Les participants à cet atelier ont donc été invités à focaliser leur travail sur ce territoire et son devenir, à la demande du HUPI. La problématique était de parvenir à des propositions de développement urbain innovantes, mais en cohérence avec l’environnement, l’histoire et la culture du lieu. Autrement dit d’élaborer une approche contextuelle du projet urbain, comme gage de qualité de ce dernier.

La taille du territoire, ainsi que cette approche du territoire dans sa complexité correspond à méthodologie développée dans le cadre du DSA « Architecture du Territoire » de l’ENSA-PB. De leur côté, les étudiants du DPEA de l’HAU travaillent depuis plusieurs mois sur l’ancienne Citadelle de Co Loa et les problématiques liées à sa préservation dans un contexte urbain en mutation. L’association des étudiants de ces deux filières a donc permis de combiner la richesse de leurs regards au profit des réflexions développées pendant trois semaines de travail. Après cet atelier, chacun respectivement dans leur école, les étudiants vont développer leurs propositions pour aboutir à des projets urbains intégrant les résultats des observations et terrain et de leur analyse. Cette démarche, basée sur le terrain, dont les orientations et procédés de production de projet en découle, forcément flexibles et changeants, est une méthodologie avérée à l’ENSA-PB, qui via ce type d’atelier est innovante pour les partenaires vietnamiens.

Un article Vietnamnet sur la présentation du projet officiel.

Close